Thématiques

Force est de constater que les technologies innovantes font apparaître de nouvelles approches de valorisation des patrimoines, d’exposition, de médiation, d’expériences immersives et multi sensorielles, que ce soit dans les espaces indoor (tels les musées) ou outdoor (tels les villes).

Différents outils numériques réinventent déjà l’expérience d’apprentissage et les visites touristiques. On peut notamment retrouver des applications Smartphone dans lesquelles un guide numérique et/ou virtuel peut être téléchargé ; des fiches sur les œuvres d’art présentent différents contenus, des bornes interactives permettent de s’orienter ou bien encore des tables tactiles parfois dotées de casques et plusieurs sièges installés à proximité des œuvres avec des contenus accessibles à la loupe. Les visiteurs peuvent aussi personnaliser leurs parcours, partager leurs expériences sur les réseaux sociaux, découvrir grâce à la réalité augmentée ou la géolocalisation, des informations supplémentaires sur les ressources visualisées.

Se posent alors problématiques suivantes :

  • Comment se construit la médiation dans ces espaces d’expositions ?
  • Comment les environnements numériques transforment les pratiques, les comportements et les usages des visiteurs ?
  • Comment les espaces d’expositions notamment les musées se saisissent de ces transformations ?
  • Comment impliquer les différents experts dans l’explicitation et la formalisation des éléments nécessaires aux visites dans ces espaces d’expositions ?
  • Comment prendre en compte les différentes dimensions implicites de ces visites ? (Dimension d’apprentissage, dimension motivationnelle, dimension émotionnelle, pratiques, usages, prescriptions, médiation des savoirs, etc.)
  • Comment prendre en compte la place de l’usager dans les processus de ces visites et comment aider les concepteurs dans la conception de ces situations d’apprentissage informel ?
  • Enfin, comment aider les concepteurs à comprendre les mécanismes de conception ?